La Communication NonViolente: C’est quoi? Pour qui? – Bref aperçu

La Communication NonViolente: C’est quoi? Pour qui? – Bref aperçu

CNV intention communication connexion

Bonjour,

Dans cet article, je vais essayer de vous résumer ce qu’est la Communication NonViolente. Je dis bien ‘essayer’ parce que c’est avant tout une philosophie de vie, mais aussi bien sûr une autre façon de communiquer. Vu que j’ai décidé d’y consacrer un blog complet, la résumer relève du défi!

La Communication NonViolente: C’est quoi?

Marshall B. Rosenberg

La Communication NonViolente a été mise au point par Marshall B. Rosenberg. NonViolente s’écrit en un mot parce que la CNV est basée sur le principe de non-violence dans le sens où l’entendait Gandhi: un état de bienveillance naturelle dénuée de toute forme de violence. Elle peut être vue à la fois comme une philosophie centrée sur l’humanité qui est en chacun de nous et comme un outil pragmatique et efficace pour créer des relations bienveillantes et vraies.

 

La Communication NonViolente repose sur les bases suivantes:

  • L’intention première de la CNV est de créer une qualité de connexion avec soi et avec les autres (tant dans l’écoute que dans l’expression).
  • De part notre éducation, notre culture, nous avons acquis des conditionnements qui nous ont éloignés de notre propension à contribuer au bien-être: nôtre bien-être, comme celui d’autrui. La plupart d’entre nous a adopté des habitudes qui sont des obstacles à la communication, tant dans nos relations aux autres que dans notre relation à nous-mêmes. Nous sommes donc comme ‘coupés’ de nous et des autres.
  • Tout être humain a des besoins, des élans de vie qui le poussent à agir à chaque instant. Ces besoins sont universels: nous les partageons tous.
  • La CNV nous propose d’utiliser nos pensées et de les traduire en observations dénuées de jugements. Nos pensées nous sont très utiles pour nous aider à savoir comment nous nous sentons. Ensuite, nous pouvons nous connecter aux besoins qui sont à l’origine de ces sentiments. Attention: ces besoins nous appartiennent et existent indépendamment de l’autre. Par exemple: besoin de calme, de défoulement, de sécurité, de sens, de comprendre, de soutien, … C’est avec cette conscience claire de nos besoins que nous allons pouvoir choisir quelles actions entreprendre. Cette écoute de soi-même s’appelle auto-empathie. Si l’on décide de dire à l’autre ce qui est présent en nous de cette manière, on pratique alors l’expression honnête.

CNV observation sentiment besoin demande bonhomme

  • De la même manière, lorsque nous écoutons l’autre (= empathie): nous ‘traduisons’ ce qu’il nous dit en observations, nous essayons de deviner comment il se sent et de percevoir les besoins qui sont à l’origine de ses sentiments. Nous pouvons l’écouter silencieusement en ayant ces étapes en tête, ou verbaliser ce que nous percevons sous forme de question (nous ne pouvons jamais être sûrs d’avoir vu juste).

 

Il y a donc trois axes qui comportent chaque fois quatre étapes:

Auto-empathie

Accueillir et clarifier ce qui se passe en moi ici et maintenant

Expression honnête

Dire avec clarté ce qui se passe en moi sans critique, reproche ni jugement

Empathie

Accueillir avec bienveillance ce qui se passe en l’autre

Observation des faits concrets et de mes pensées à leur propos (critiques, jugements, reproches, …) Observation des faits concrets: “Quand je vois/j’entends/je me souviens…” Observation: citer les faits concrets. “Quand tu vois / entends …”
Sentiment: accueillir mon vécu au niveau de mes sensations corporelles, émotions, sentiments: je me sens… Sentiment: exprimer comment je me sens en lien avec les faits: “je me sens…” Sentiment: exprimer comment j’imagine que l’autre se sent, en lien avec ces faits: “tu te sens…”
Besoin: me relier aux besoins qui sont à l’origine de mes sentiments: “parce que j’ai besoin de …(ou j’aimerais…)” Besoin: nommer les besoins qui sont à l’origine de mes sentiments: “parce que j’ai besoin de …” Besoin: nommer sur un ton interrogatif les besoins que je pense être à l’origine de ses sentiments: “parce que tu as besoin de … (ou tu aimerais…)?”
Demande à moi-même / Action. Pour prendre soin de mes besoins, ne fût-ce que partiellement, je choisis de faire ou de dire… Demande de connexion ou d’action: formuler une demande positive, concrète, réalisable, au présent, limitée dans le temps et qui laisse le choix: “Serais-tu d’accord de …?” Demande de connexion: commencer par formuler une demande qui invite l’autre à préciser ce qu’il vit: “Est-ce bien ça?”

Tableau basé sur le Dépliant de l’ACNV-BF

Cette structure simple: Observation – Sentiment – Besoin – Demande /Action (=OSBD), vous le verrez au fil des articles, peut complètement transformer notre façon de voir les choses, et nos relations. N’hésitez pas à cliquer sur les liens (à venir) pour découvrir chaque élément ‘OSBD’: il se peut que vous soyez surpris de découvrir déjà certains conditionnements.

La Communication NonViolente: Pour qui?

 

La CNV est utilisée internationalement, dans les domaines suivants:

  • les relations interpersonnelles (familles, couples, collègues): notamment en instaurant des échanges de qualité, en évitant les rapports de force
  • la relation à soi: prendre soin de soi, être bienveillant vis-à-vis de soi-même
  • les entreprises, les associations: efficacité augmentée, plus grande motivation des employés, meilleures relations avec la clientèle
  • les écoles : amélioration du climat scolaire
  • la gestion de conflits: médiation
  • le milieu pénitentiaire
  • la santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *