Qui suis-je?

Qui suis-je?

Ayant un master en langues et littératures germaniques, j’ai enseigné l’anglais et le néerlandais à des adolescents pendant plus de dix ans. Lors de la naissance de mon fils il y a 6 ans, j’ai voulu approfondir mes connaissances sur tout ce qui touchait à l’éducation et à la bienveillance dans les relations. C’est ainsi, qu’au détour d’une bibliographie, j’ai découvert l’ouvrage Les Mots sont des Fenêtres, ou alors ce sont des Murs, de Marshall B. Rosenberg. J’y ai retrouvé des valeurs fondamentales pour moi, ainsi que des pistes pour les vivre au quotidien. La théorie me semblait simple, la pratique beaucoup moins. J’ai alors entamé un premier cycle de formation en ateliers, suivi ensuite par d’autres cycles, …

Après avoir suivi près de 100 jours de formation, j’ai acquis le titre de formatrice certifiée en Communication NonViolente. J’anime des conférences de sensibilisation, des formations d’introduction, des approfondissement et des groupes de pratique. Je reçois également des particuliers en consultation individuelle.

A ma manière et à ma hauteur, mon aspiration profonde est de contribuer à un changement social.

Nathalie

Photo Profil Nathalie Hanno

 

<< Autres centres d’intérêt : >>

Nombreuses lectures et mise en application / expérimentation d’une éducation bienveillante
Méditation de pleine conscience
Formation sur notre relation à l’argent (Peter Koenig)
Ateliers sur la guérison des blessures de l’âme
Intérêt marqué pour tout ce qui touche la périnatalité et la petite enfance
Hypnose Ericksonienne

 

<< Si vous avez envie d’en savoir plus : >>

J’ai toujours été attirée par les relations humaines et la communication. Je voulais aussi comprendre les raisons et origines de la violence. Depuis ma plus tendre enfance, j’aspire à plus de respect, d’ouverture d’esprit et de bienveillance dans mes relations et la société. Grâce à la CNV, j’ai découvert que c’est possible.

J’ai longtemps eu l’impression d’être bienveillante jusqu’à ce je me rende compte que j’étais très exigeante avec moi même, perfectionniste et violente dans mes jugements sur moi. Est-il possible d’être vraiment bienveillante avec les autres en étant si dure avec soi-même ? J’ai beaucoup travaillé sur la question et j’y travaille encore.

Je constate que chaque nouvel apprentissage ouvre la porte sur une autre possibilité d’évolution. Dans un premier temps, j’ai trouvé cette perspective décourageante, maintenant je la trouve grisante même si ces apprentissages ne sont pas toujours confortables. Effectivement, une bonne part de mon évolution se fait au fil des situations difficiles que je suis amenée à rencontrer. Heureusement, depuis que j’ai croisé le chemin de la CNV, j’ai de plus en plus conscience que ces difficultés sont également de magnifiques occasions d’évoluer.

Je ne vois donc pas la CNV comme une façon de se transformer en bisounours qui vivrait au pays des marshmallows. Elle est pour moi un chemin de conscience et de bienveillance qui me permet de vivre les choses différemment, de manière plus douce. Elle me permet de reprendre mes responsabilités et de lâcher ce qui ne m’appartient pas – ce qui revient à reprendre le pouvoir sur ma vie et à avoir plus de liberté, dans le respect de moi même, et des autres. Ce n’est pas quelque chose que j’ai appris et que je maîtrise en tout temps. C’est quelque chose que j’intègre au fil de mon expérience.

Comme indiqué ci-dessus, je suis en chemin. Même si je suis formatrice certifiée, je continue à intégrer plus encore la Communication NonViolente et je vois chaque étape comme une porte ouverte sur de nouveaux apprentissages.